Qu’est-ce que le Syndrome de Diogène ?


Le syndrome de Diogène n’est pas une maladie en soit mais plutôt un trouble du comportement qui consiste à entasser, accumuler chez soi de façon anarchique, des objets hétéroclites qui perdent leur utilité (cartons d’emballage, livres, magazines, bibelots divers, sacs plastiques, bouteilles, nourriture avariée…..

Il arrive aussi que soient accumulés des déchets ménagers dans des quantités plus ou moins importantes.

Les personnes touchées par ce syndrome ont tendance à détériorer leur propre logement et à y vivre le plus souvent dans des conditions difficiles, dans un désordre généralisé et un manque cruel d’hygiène y compris pour elles-mêmes.

On constate alors une détérioration de la santé générale de la personne atteinte du syndrome de Diogène tant sur le plan physique que moral même s’ils ne le montrent pas toujours.



Les maux du Diogène


Le « diogène » a du mal à se débarrasser des objets et éprouve un besoin incessant de les conserver et d’en accumuler de plus en plus. L’entassement est parfois si important que les espaces de passage d’une pièce à l’autre peuvent s’avérer très restreints ou demandent des efforts physiques importants pour s’y mouvoir.

Le Diogène est souvent en retrait de la vie sociale, vit dans le déni de la réalité, a tendance à se replier sur lui-même et souffre d’une forme d’isolement. Cependant certaines personnes paraissent insérées dans une vie sociale stable, arrivent à sortir de chez elles, à rencontrer des amis, à voir leurs proches et même à travailler à l’extérieur.

Les personnes atteintes du Syndrome de Diogène souffrent souvent de divers maux comme par exemple :
une maladie chronique qui a du mal à être guérie,
une dépression récurrente installée depuis longtemps,
une anxiété répétée,
des troubles psychologiques légers
des troubles plus graves et d’ordre psychiatrique.

Des souffrances aux origines multiples qui peuvent s’expliquer, par exemple, par :
un décès pour lequel le deuil est difficile,
une rupture sentimentale,
un chômage qui dure et qui est mal supporté,
une famille totalement absente,
une grande sollitude,
une longue maladie.

Il existe d’autres pathologies associées au syndrome de Diogène comme l’addiction à l’alcool ou à des drogues, la maladie d'Alzheimer, la schizophrénie pour ne citer que ces exemples.

Le "Diogène" développe des barrières de protection


Les personnes atteintes du syndrome de Diogène vont développer des capacités de résistance à leur souffrance (qu’elle soit physique mentale ou psychologiques) et mobiliseront toutes leurs ressources internes pour faire face à leur mal-être.

Ainsi le besoin d’accumulation a tendance à prendre de l’ampleur de façon à constituer une barrière de protection contre l’angoisse et le stress d’où l’importance de développer une démarche de soins et d’assistance adaptée à chaque personne présentant une situation dite « diogène ».

Mais paradoxalement certaines personnes atteintes éprouvent une détestation d’elles-mêmes et l’accumulation ainsi que le manque d’hygiène de leur environnement portent atteinte à leur moral et génèrent du stress permanent à tel point que certaines personnes fuient leur logement qu’elles ne peuvent plus supporter.

Voir ausssi : Notre galerie photos

Voir ausssi : : Nettoyage après syndrome de Diogène

Coaching Diogène dans une démarche étudiée et respectueuse de l’individu,
peut contribuer à aider les personnes atteintes du Syndrome de Diogène
afin de les aider à mieux vivre.